A-A+
Ajouter aux favoris
Imprimer

Patrimoine naturel

La Parc Naturel des Deux Ourthes

 

 

C’est sous l’impulsion des communes de Bertogne, Gouvy, Houffalize, La Roche-en-Ardenne, Sainte-Ode et Tenneville, qu’est né le projet de création du Parc Naturel des Deux Ourthes. Elles se sont associées en juin 2000 en intercommunale afin de mener leur projet à bien… Petit à petit, les idées multiples se sont concrétisées et le c’est le 12 juillet 2001 que le Parc Naturel des Deux Ourthes a officiellement vu le jour. Il couvre une superficie de 75998 hectares et se trouve être le plus étendu parmi les neuf Parcs Naturels de Wallonie. Il a été structuré autour de deux pôles différents : l’Ourthe occidentale, l’Ourthe orientale et leur confluent d’une part, le plateau des Tailles d’autre part.

Un petit tour d’horizon laisse entrevoir ses multiples richesses :

  • Au nord, la « Zone de Protection Spéciale » du Plateau des Tailles, point culminant à 652 mètres. Paradis du naturaliste, on y rencontre auprès des tourbières : linaigrettes, rossolis, sphaignes, nacrés de la canneberge ou de la bistorte, bruants des roseaux ou traquets pâtres…
  • Au centre, le site du Hérou ( lui aussi en « Zone de Protection Spéciale » ) au confluent de l’Ourthe Orientale et de l’Ourthe Occidentale donne naissance à la remarquable vallée de l’Ourthe, encaissée et sinueuse, filant vers le nord et abritant le martin-pêcheur et le cincle plongeur…
  • Ensuite, vers l’ouest, de vastes et profonds massifs forestiers feuillus offrent le couvert aux cerfs, chevreuils, sangliers, et chats sauvages.
  • A l’est, les sources de l’Ourthe Orientale et ses quelques affluents traversent le plateau au travers de quelques vastes étendues semi-bocagères, zones de nourrissage de la cigogne noire.
  • Vers le sud, de nombreux vallons, vallées et zones humides, autour de l’Ourthe Occidentale et de ses nombreux affluents offrent au regard de surprenants paysages ouverts sur une campagne encore intacte.
  • Enfin, une multitude de petits villages et hameaux, recelant encore de superbes bâtisses typiques épargnées par la guerre, égaillent ce territoire d’exception…

Outre un intérêt particulier pour la rivière avec la mise en place d’un Contrat de Rivière Ourthe, un projet de gestion intégrée et participative des massifs forestiers de Saint Hubert se développe actuellement.

 

La Grande Forêt de Saint-Hubert
Terre de Cerfs et de Légendes

Développer un tourisme "Forêt" innovant et respectueux où le visiteur baigne dans une ambiance unique, tel est l'objectif de "La Grande Forêt de Saint-Hubert".

Ce projet ambitieux de former un territoire à haut potentiel touristique est mené depuis 2010 par dix Communes (dont celle de Sainte-Ode), la Province du Luxembourg et quatre Maisons du Tourisme (donc celle du Pays de Bastogne).
De nombreuses activités, évènements et hébergements "Forêt" sont déjà disponibles. Chaque visiteur peut ainsi y trouver le parfait ingrédient pour un séjour réussi au coeur d'une forêt à la fois profonde et mystérieuse.

Ce vaste territoire de plus de 100.000 ha est recouvert de plus de moitié par la forêt (52.200 ha).
 

La Chapelle et la légende de la Bonne Dame

Lavacherie
B-6681 Lavacherie (Sainte-Ode)

L'Ourthe occidentale

Sainte-Ode
B-6680 Sainte-Ode

Le parc éolien

Hubermont
B-6680 Hubermont (Sainte-Ode)

 

 

 

Top